Archives pour la catégorie Extraterrestres

04/01/09 un ovni Vs une éolienne.

04/01/09 un ovni Vs une éolienne. dans Extraterrestres A--oli-louth

4 janvier 2009 ,pour la plus-part des habitants d’un petit village au nord de l’Angleterre un ovni aurait endommagé une éolienne ,des recherche sont en cours.

http://www.dailymotion.com/video/k1HonfCJcQjgeEUjlA

 

liens : thesun (anglais) ,yahoo

 

nouvellevision

El Chupacabra ???

 

Les biologistes appelés à l’aide pour identifier un animal

Une étrange créature à crocs et sans poil avec un estomac protubérant et les pattes de derrière plus longues que celles de devant a été renversée et tuée…

El Chupacabra ??? dans Extraterrestres news1

sur la Buenger Road de l’Autoroute 183 à 8 km de Cuero…samedi 14 juillet devant le ranch de Steve et Phylis Canion.

Mme Canion, qui a découvert la créature et pris des photos, a dit que c’était la créature la plus étrange et laide qu’elle n’ait jamais vu ; et elle doit le savoir étant allée deux fois en safari en Afrique. En fait, elle est tellement convaincue de sa valeur scientifique qu’elle a conservé une moitié de la créature dans son congélateur et a invité le Texas A&M et le Texas Parks & Wildlife à venir prélever des échantillons d’ADN pour déterminer son genre.

Bien qu’elle ait aperçu la créature lors de ces derniers mois, jusqu’à maintenant elle ne l’avait jamais vu d’aussi près. Elle mesure 1 m de long et a un poids estimé de 13 kg.

Ce qui rend la situation encore plus inhabituelle, c’est qu’une créature semblable a été trouvée écrasée près de Five Mile Creek également ce samedi entre 7 et 8 h et une autre découverte mardi matin près du pont autoroutier San Antonio au-dessus de Guadalupe River.

Cela mène Canion, qui a perdu 8 chatons et 24 poulets au cours des derniers mois, à croire que les fortes pluies et la montée des eaux ont obligé ces créatures à se réfugier vers des terres plus élevées.

Le garde-chasse local Michael Hoffmann et le biologiste de TP&W Ryan Schoeneberg admettent qu’ils n’ont jamais rien vu comme la créature de Cuero mais croient que c’est un coyote galeux défiguré ou une sorte de chien hybride qui aurait pu être croisé avec un coyote.

Ils citent la « Créature d’Elmendorf » de 2004 trouvée près de San Antonio qui s’est avéré être un coyote atteint de gale dernodectique ou sarcoptique tout comme deux autres découverts dans la même région en 2006 par un zoologue local.

Reggie Lagow, un éleveur de Coleman, avait attrapé le mardi 17 septembre une créature décrite comme un mélange entre un chien sans poil, un rat et un kangourou. Mais avant que John Adolfic du Lost World Museum ne puisse faire une identification, le Texas Parks & Wildlife qui avait reçu la créature, l’avait jeté avec les ordures du jeudi.

Phylis Canion est déterminée à ce que cela n’arrive pas à la « créature de Cuero ». Le département de biologie de Texas A&M veut obtenir des échantillons de tissus pour des tests ADN et KENS 5 TV de San Antonio veut envoyer une équipe filmer la carcasse et interviewer Mme Canion quand les résultats seront connus.

Alors que les questions continuent à pleuvoir et que la spéculation grandit, certains se demandent si les trois « créatures de Cuero » pourraient être le légendaire « Chupacabra » vivant et se reproduisant à DeWitt County. Seuls le temps et les tests le diront.

Chupacabra

Rapporté pour la première fois à Puerto Rico en 1990, le légendaire Chupacabra (mot espagnol pour suceur de chèvre) passe maintenant pour tuer et mutiler le bétail et les animaux domestiques avec des cas rapportés dans la plupart des pays d’Amérique du Sud, au Mexique et même aux USA et en Russie.

Toutes les morts ont une chose en commun. Chaque corps est vidé de son sang par des séries de petites incisions circulaires.

Alors que les descriptions varient, la plus commune est celle d’une créature ressemblant à un chien sans poil avec un nez de panthère, de longs crocs et la capacité de sauter comme un kangourou.

La plupart des scientifiques officiels rejettent la croyance d’une créature unique et attribuent les morts à des chiens sauvages ou des mutations d’autres créatures comme des coyotes ou des loups.

Source : Cuero Record

 

nouvellevision.

Implants Extraterrestres

 

L’un des domaines d’étude les plus controversés, mais important dans l’ufologie actuelle, est l’extraction chirurgicale, suivie d’analyse en laboratoire, d’implants supposés d’origine non-humaine (ou «  alien  » en empruntant le mot anglais), trouvés dans le corps de personnes ayant eu une expérience ovni de quelque sorte, peut-être un enlèvement à bord d’un ovni.

Jusqu’en 1995, peu de tentatives avaient été faites, et aucun résultat décisif n’avait été obtenu pour «  prouver  » l’origine alien d’un implant extrait.. Le cas le plus connu est l’histoire bizarre du supposé  implant de Richard Price, étudié pendant près de cinq ans par le physicien réputé David Pritchard, professeur au MIT (Massachussets Institute of Technology). Après avoir mentionné, au début, sa nature métallique, il avait finalement diagnostiqué…une fibre de coton (voir Alien Discussions. Proceedings of the Alien Study Conference, au MIT en 1992, pp. 279 à 295).

La question des implants rebondit en 1995 quand un podologue californien (un chirurgien des pieds aux Etats-Unis), le Dr Roger K. Leir, accepta d’extraire un implant repéré par radiographie dans le pied d’un enlevé supposé (on dit aussi «  abducté  », de l’anglais abductee), un cas qui lui fut présenté par l’enquêteur texan Derrel Sims. De 1995 à 2001, dix opérations furent réalisées, soit par le Dr Leir lui-même, soit par d’autres chirurgiens lorsque l’implant se trouvait dans d’autres endroits du corps. Plusieurs analyses de laboratoire ont été accomplies, dont les résultats ont été rendus publics en partie. Certaines opérations et analyses d’implants ont été patronnées et subventionnées par le National Institute for Discovery Science (NIDS), un groupe de recherche privé créé par Robert Bigelow à Las Vegas, doté d’un groupe de conseillers scientifiques réputés. Aucun résultat décisif n’a été encore publié, mais les données rassemblées par le Dr Leir et ses partenaires dans cette recherche sont déjà assez impressionnantes pour mériter l’attention de tous les chercheurs sur les ovnis..

Implants Extraterrestres dans Extraterrestres image1

Le Dr Roger Leir

Le Dr Roger Leir a été assailli de critiques dures et répétées dès qu’il a commencé à parler publiquement de ses opérations d’implants (voir la note ci-dessous sur cet aspect de l’histoire). J’ai eu la chance de rencontrer le Dr Leir en septembre 1999, à la conférence internationale de Leeds (Grande-Bretagne) à laquelle j’avais été invité comme conférencier. J’étais justement en train de lire son livre, et nous avons dîné ensemble. Je peux témoigner que j’ai rencontré un homme sympathique et crédible, bien différent de certaines critiques ad hominem faites contre lui.

Une critique sérieuse, cependant, est que lui et ses collègues n’ont pas encore écrit d’article scientifique, accepté dans une revue reconnue. Il est vrai que c’est une sérieuse lacune, mais il apparaît aussi qu’un volume significatif d’informations crédibles est disponible sur ces opérations, sur les objets extraits, sur les supposés abductés et leur histoire personnelle. Essayons de résumer brièvement quelques informations de bases sur tous ces points. Dans une note jointe, le Dr Jacques Costagliola fait une évaluation plus technique et détaillée de ces données.

 

Les opérations

Voici la liste des opérations d’extraction d’implants supposés, réalisées soit par le Dr Leir (pour les implants situés dans le pied) ou par d’autres chirurgiens avec son assistance. Cette liste provient du livre du Dr Leir The Aliens and the Scalpel, publié en 1998, et de plusieurs articles pour les opérations postérieures au livre (voir liste des articles ci-dessous). Pour toute personne intéressée, la première chose à faire est de lire son livre. Il peut être commandé sur son site web dont l’adresse est : http://www.alienscalpel.com

image2 dans Extraterrestres

Opération d’implant (Dr Leir à gauche)

Selon le tableau 1 du livre (p. 164), huit opérations ont eu lieu de 1995 à 1998. (la liste résumé qui suit indique la date, le prénom de l’opéré(e), l’emplacement et la forme de l’implant). La plupart des noms sont des pseudonymes donnés par le Dr Leir dans son livre.

Première série de trois opérations, avant l’entrée en scène de NIDS

  1. 19-8-95, Patricia. Deux implants dans l’orteil gauche, tous deux métalliques, l’un en forme de « pépin de cantaloup », l’autre en forme de «  T  ». (Le cantaloup est un melon à côtes rugueuses).

  2. 19-8-95, Paul. Main gauche, métallique, « pépin de cantaloup »

  3. 2-1-96, Babs. Epaule gauche, petite boule « élémentaire, solide

    Deuxième série, patronnée et payée par NIDS

  1.  18-5-96, Annie, jambe gauche, petite boule «  élémentaire, solide  »

  2. 18-5-96, Doris. Jambe gauche, petite boule «  élémentaire, solide  »

  3. 18-5-96, Don. Mâchoire gauche, triangle métallique

  4. 12-1-97, Lyla. Talon gauche, fragment de verre (origine terrestre, écarté)

  5. 17-8-98, Pablo. Main gauche, métallique, de nouveau en forme de «  pépin de cantaloup  », comme d’autres précédemment (filmée par NBC et diffusée en février 1999)

Autres opérations, après la publication du livre

    image3

    Opération de Tim Cullen, en février 2000

  1. 5-2-2000, Tim Cullen (vrai nom). Poignet gauche, métallique, « pépin de melon » (cas présenté au Congrès OVNI de Laughlin en mars 2000 avec la présence de Tim Cullen. Présenté dans le Mufon UFO Journal de mai 2000, et au symposium du Mufon de juillet 2000, à Irvine en Californie (voir les actes du symposium, disponibles au Mufon). Etant invité comme conférencier à cette conférence, j’ai pu rencontrer Tim, et il m’a semblé être une personne crédible. C’est un homme robuste, en bonne santé et de bon caractère, patron d’une petite entreprise de bâtiment, et il n’a certainement pas besoin de ce genre de publicité pour son métier.

  2. 29-10-2001, hôtesse dans un importante compagnie aérienne. Petit fragment dans le bras droit, de la taille d’un pois. Cas présenté au congrès OVNI de Laughlin, en mars 2002. Rapporté dans le UFO Magazine britannique de mai 2002 et dans le Mufon UFO Journal de novembre 2002. Présenté également à la conférence internationale de Leeds, 20-22 septembre 2002. Selon le Dr Leir, cet objet est un cas à part, «  totalement biologique  ».

Les implants

Deux séries de tests ont été réalisées en 1998 sous la direction de NIDS, plus précisément du colonel John Alexander qui était un membre important de son équipe de conseillers scientifiques (le colonel Alexander a fait une longue carrière dans des domaines de recherches secrètes, notamment au Laboratoire National de Los Alamos). Les tests ont été exécutés d’abord au Laboratoire National de Los Alamos et ensuite au New Mexico Tech.

Dans son livre, dans ses articles et conférences, le Dr Leir mentionne d’autres études de laboratoires, mais pour lesquels aucun résultat précis n’a encore été publié.

Nous avons d’abord les résultats des analyses faites à New Mexico Tech en 1996, payées pas NIDS, publiées sur son site web, à : http://www.nidsci.org/articles/metal/metal.html et reproduites ici, grâce à la contribution du Dr Leir.

Ces analyses montrent une composition métallique remarquable et inusitée des fragments étudiés. 

En plus de ce document, nous avons la «  lettre d’opinion  » de l’ingénieur métallurgiste qui fit les tests, M Paul A. Fuierer. Elle n’est pas sur le site de NIDS, mais elle fait partie du rapport envoyé par le Dr Leir. Elle est également reproduite dans le livre du Dr Leir, avec ses commentaires ainsi que sur son propre site web, à : http://alienscalpel.com/NMTech-opinion.htm.

Il paraît important de signaler ici que le métallurgiste a donné en fait deux opinions successives. Quand il a donné la première, il n’avait pas été informé de l’origine des fragments. Il exprima l’opinion que leurs composants métalliques étaient analogues à ceux que l’on trouve dans les météorites. Lorsqu’il reçut cette première lettre d’opinion, le Dr Leir fut si surpris qu’il appela le métallurgiste et lui révéla que les échantillons avaient été extraits de corps humains. M Fuierer, qui n’a pas caché son scepticisme sur les ovnis, donna alors une opinion complémentaire. Il dit qu’un mélange de fer et d’argent enfoui dans le corps pouvait provoquer une réaction de calcification, d’où il résulterait un matériau comparable aux céramiques utilisées en médecine et en dentisterie. Mais le Dr Leir note dans son livre que de tels matériaux ne sont plus utilisés car ils produisent une «  énorme réaction d’inflammation  ». Cependant, aucun implant n’avait produit une telle réaction. Le métallurgiste ne savait pas cela et il ne savait pas non plus que, comme dit le Dr Leir : «  une membrane biologique étrange, d’aspect grisâtre et dense, recouvrait les spécimens. De plus, il n’y avait pas de trace d’une porte d’entrée  » (p. 170 de son livre).

Cette lettre d’opinion est aussi sur le site web du Centre d’information sur les enlèvements (Abduction Information Centre, AIC) dirigé par John Velez, sur lequel on trouve des critiques de l’analyse de New Mexico Tech, à :  http://www.virtuallystrange.net/aic/pa2.htm

En ce qui concerne les analyses faites à Los Alamos, il semble qu’elles soient présentées seulement, et très brièvement, dans le livre du Dr Leir, qu’il a d’ailleurs publié à sa seule initiative. Il est important de souligner ici que, dans l’accord initial entre NIDS et l’équipe Leir-Sims, il était entendu que NIDS publierait un article scientifique (selon Leir dans son livre). Mais au lieu de cela, en 1966, ils poussèrent Leir à publier rapidement un article dans le Mufon UFO Journal (p. 175 de son livre). Souhaitons que cet objectif soit atteint dans un avenir pas trop éloigné. Quoi qu’il en soit, le Dr Leir m’a dit combien il était reconnaissant pour l’aide apportée par Robert Bigelow et NIDS.

Articles

Voici les principaux articles qu’on peut trouver facilement dans la littérature sur les ovnis.

Dans le Mufon UFO Journal : http://www.mufon.com)

  • Avril 1996 (No 336) «  In search of hard evidence  » par le Dr Roger Leir

  • Juin 1998 (No 362) : «  Alien implants. A 1998 update  » par le Dr Leir

  • Novembre 1998 (No 367) : «  The effects of «  implant  » removal discussed by five individuals  », par Eve Frances Lorgen

  • Décembre 1998 (No368) : «  NBC films «  implant  » removal  », par le Dr Leir

  • Novembre 2002 (No 415) : «  Implant anomalies continue  », par le Dr Leir

Actes du symposium du Mufon de juillet 2001 : «  Alien abduction – Alien implants. Why ?  » par le Dr Leir

Dans UFO magazine (EU), janvier 1999 : «  NBC Special to air surgical removal of purported implant  », par Jack Carlson

Dans UFO Magazine (GB), mai 2002 : «  dans le compte-rendu du congrès international de Laughlin, par Graham Birdsall.

Quelques cassettes vidéo sont également disponibles, sur les opérations et les conférences du Dr Leir.

Résumé des données scientifiques

Comme indiqué dans la liste ci-dessus, deux sortes principales d’implants ont été trouvées, métalliques (de diverses formes), et non-métalliques (petites boules). Dans son livre, le Dr Roger Leir fait un résumé des données biologiques et métallurgiques (pp 162 à 171). Voici une brève description de ces données. Dans l’article joint à celui-ci, le Dr Jacques Costagliola en donne une description et une évaluation détaillées.

1) Données biologiques

Sur les objets métalliques

«  Quatre objets métalliques produits étaient recouverts par une membrane d’aspect gris sombre et brillant, qui ne pouvaient être ouvertes avec une lame chirurgicale. Cette membrane s’est avérée être composée d’un coagulat protéinique, d’hémosidérine et de kératine. Ces trois substances existent naturellement dans le corps, mais notre investigation n’a permis de trouver aucune combinaison de cette sorte dans la littérature médicale ».

«  Les tissus mous adjacents aux objets métalliques ont été aussi analysés, et il a été trouvé qu’ils comportaient des conglomérats de cellules nerveuses, et qu’il y avait aucune réaction d’inflammation  ».

Dans un nouvel article, publié dans le Mufon UFO Journal de novembre 2002, Leir met à part ce dernier implant, opéré en octobre 2001. C’est, selon lui, un objet «  totalement biologique, bilobé, de couleur jaunâtre, ayant la faculté de se déplacer sous la peau  ». Il a constaté cette étrange faculté dès le premier examen médical : «  l’objet pouvait se déplacer n’importe où à l’intérieur d’un cercle d’environ deux pouces et demi  ». Malheureusement, cet implant n’a pas encore fait l’objet d’une étude approfondie, par manque d’argent. Seul un examen visuel au microscope a été effectué au laboratoire Digital Instruments de Santa Barbara en Californie.

Photographies en gros plant de deux implants, après extraction, avec leur membrane biologique :

image4 image5

Implant en forme de « pépin de cantaloup » (Tim Cullen)

Implant en forme de «  T  » (Patricia)

Sur les objets non-métalliques

 « Trois opérations ont consisté à enlever une lésion cutanée avec la présence d’une petite boule ronde, d’aspect gris blanc, dans le tissu mou sous-jacent. Nous avons trouvé une élastose solaire (voir l’article du Dr Costagliola), des amas de cellules nerveuses, et peu ou pas du tout d’inflammation  ». Les lésions cutanées avaient l’aspect de cuvette ronde («  scoop mark  », selon l’expression consacrée : cet aspect est assez classique dans le dossier des enlèvements).Le Dr Leir indique ensuite une série de constatations de nature biologique, parmi lesquelles :

  • Presque tous les objets ont été trouvés dans le côté gauche du corps ;
  • Presque tous les spécimens sont devenus fluorescents sous lumière noire ultraviolette ;
  • Tous les sujets ont eu des réactions anormales aux anesthésiques locaux à la procaïne (pas de réaction, ou réaction allergique) ;
  • Tous ont eu une propension à absorber beaucoup de sel.

En plus de cela, il est à noter que tous les sujets ont paru «  normaux  » aux yeux d’un docteur en psychologie.

Le lien avec les ovnis

Eve Frances Lorgen (ufologue américaine connue, spécialiste des enlèvements) a interviewé cinq des personnes ayant subi une opération, et elle a trouvé que «  toutes les personnes, un homme et quatre femmes, avaient un point en commun des rencontres avec des ovnis et des contacts avec des êtres non-humains  » ( Mufon UFO Journal, nov. 1998).Les deux cas les plus récents entrent eux aussi dans cette catégorie. Tim Cullen a eu une rencontre rapprochée en 1978, alors qu’il voyageait en voiture avec sa femme. Il n’en a parlé que vingt ans plus tard quand il a jugé que ses enfants étaient assez âgés pour connaître cette histoire.

L’hôtesse de l’air, opérée en octobre 2001, a le souvenir d’une observation nocturne d’ovni il y a une vingtaine d’années. Elle fut réveillée dans sa chambre par une vive lumière, et vit au dehors un ovni en vol stationnaire. Le lendemain matin, elle découvrit une protubérance sous-cutanée : c’était l’implant qui a été extrait en 2001.

2) Données métallurgiques

Les découvertes principales étant sur internet (voir ci-dessus), je vais juste citer le livre du Dr Leir, sur une intéressante description de l’objet en forme de «  T  » (dans le pied de Patricia : voir photo ci-contre).

image6

Radio de l’implant en T

L’objet en forme « de T » est composé de petites tiges métalliques. La portion horizontale contient un cœur métallique en fer magnétique qui est plus dur que le meilleur acier au carbure. Une couche complexe d’éléments recouvre le cœur, formant un revêtement. Une partie de ce revêtement comporte une bande cristalline qui entoure la tige. Lorsqu’on observe la tige sur une photographie au microscope électronique, on voit qu’elle est structurée. Une extrémité est en forme de pointe («  barb  ») alors que l’autre extrémité est plate. Au centre, apparaît une petite dépression. La forme de cette dépression correspond exactement à celle d’une extrémité de la tige verticale. La tige verticale comporte un revêtement similaire, mais le cœur est composé de carbone au lieu de fer. Il a une propriété de conducteur magnétique, mais il n’est pas magnétique  ».

Il y a d’autres données intéressantes, qu’il serait trop long de lister dans ce petit résumé. Cependant, il faut au moins mentionner des propriétés électromagnétiques, trouvées notamment pour l’implant de Tim Cullen, quand l’objet était encore en place dans le corps. Le Dr Leir était assisté dans ce domaine par l’ingénieur électronicien Bob Beckwith, et par Greg Avery, responsable du Mufon pour la Louisiane. Tout d’abord, ils trouvèrent un champ de 3 à 6 milligauss à l’aide d’un simple magnétomètre. Puis, malgré quelques difficultés, ils parvinrent à détecter un «  signal pulsé  » qui «  montra que l’objet avait une capacité d’émetteur et de récepteur d’un signal  ».

Leir a présenté ce cas dans plusieurs conférences, notamment à Laughlin en mars 2000, et au symposium du Mufon de juillet 2001. J’ai le texte publié dans les actes de ce symposium. Leir y signale que de nouveaux tests sont en cours avec d’excellents équipements à Digital Instruments Inc. à Santa Barbara, en Californie. Il mentionne des équipement exceptionnels appelés « microscope de force atomique » et « microscope de champ atomique ».

Selon le Dr Leir, des études supplémentaires ont été menées dans un «  laboratoire de classe internationale au Texas  », qui ont révélé que le principal composant élémentaire était le fer, et ils ont été stupéfaits de constater que, bien qu’il soit à l’état amorphe, il était hautement magnétique. Ils ont expliqué à Leir que «  nous ne connaissons aucun procédé permettant d’atteindre ce résultat  ».

Pour conclure ce court résumé, je suggère aux personnes intéressées par la question des ovnis de ne pas écarter cette histoire, déjà longue, des implants du Dr Leir.



 Deux notes complémentaires1

- Attaques contre le Dr Leir

Le Dr Roger Leir a subi des attaques personnelles très dures, notamment sur internet, depuis qu’il a commencé ses opérations, en 1995. Sa compétence médicale a été mise en doute, ainsi que son honnêteté. Pourtant, sa formation médicale est incontestable. Après avoir obtenu une licence de science (B.S.) à l’Université de Californie du Sud en 1961, il a reçu en 1964 un diplôme de docteur en médecine «  podiatrique  » (spécialité américaine) au collège de médecine «  podiatrique  » de Californie. Quant à son honnêteté, il suffit de signaler que plusieurs opérations ont été effectuées gratuitement, et qu’il n’a pas fait fortune, comme on va le voir tout de suite.

Le Dr Leir s’est trouvé en grande difficulté en 1999. Je rappelle simplement le scénario :

  • Publication de son livre en 1998.
  • Une opération filmée par la chaîne NBC en août 1998, et diffusée publiquement en février 1999 (émission spéciale de la NBC «  Confirmation  »).

C’est alors que le ciel lui est tombé sur la tête. Dans la deuxième édition de son livre, en édition de poche parue en 2000 (voir son site web), Leir a raconté la suite de l’histoire :

  • Le 23 avril 1999, Leir reçoit un avis de l’Ordre des médecins de Californie (Medical Board) qui ressort une plainte contre lui, ancienne et enterrée, faite dix ans auparavant, et qui le suspend de pratique médicale pour trois ans. Il apparaît que le patient était décédé depuis cinq ans, que l’hôpital où avait eu lieu l’opération avait fermé ses portes depuis sept ans, et que ses archives étaient indisponibles ! Peu après, son partenaire, Derrel Sims, qui le critiquait de plus en plus, met fin à leur accord de collaboration (le 26 avril).
  • En mai 1999, Leir a une crise cardiaque, pour cause de stress selon les médecins. Il se trouve en grand danger, ne pouvant être opéré car il avait déjà subi plusieurs pontages cardiaques. En juin, Derrel Sims fait un appel public urgent sur internet pour l’aider, notamment financièrement, car Roger Leir est en grande difficulté, devant payer de lourdes factures médicales alors qu’il n’a plus de revenus.

Au cours des mois suivants, Leir s’est rétabli. Il a pu venir à la conférence de Leeds en septembre 1999 , où je l’ai rencontré. Il m’a confirmé qu’il s’était bien rétabli et que sa suspension avait été annulée.

Cette attaque n’a pas été la seule contre le Dr Leir. Il a dû faire face à des attaques mordantes et répétées de la part d’un certain nombre de personnes, dont certaines étaient sans doute mal informées sur lui et sa recherche. Voir par exemple, sur les archives de la liste (forum) de discussion internet «  UFO Updates  », un débat qui a eu lieu pendant l’été 2002, sous le titre «  On the Surgical Removal Of Alleged Alien Implants  », à : http://www.virtuallystrange.net/ufo/updates

L’ayant rencontré et ayant eu un bon échange avec lui, j’ai pris sa défense sur cette liste, d’autant que Leir refuse de répondre à toutes ces critiques. En fait, ce résumé est inspiré de mes messages sur cette liste. John Velez, membre de la liste qui l’avait critiqué, m’a finalement remercié pour ces informations, qu’il a trouvées impressionnantes («  compelling  »), et les a mises avec mon accord sur son site web (voir son message du 10 septembre 2002). En septembre, le physicien et ufologue Stanton Friedman, qui revenait de la conférence internationale de Leeds, a fait l’éloge de la conférence de Leir, qu’il a trouvée exceptionnelle («  outstanding  »).

  1. Note sur les relations entre le Dr Leir, Derrel Sims et NIDS.

Dans le cas des études de laboratoire faites par le canal de NIDS, il semble que le droit de publication soir détenu par NIDS. Citons ce qu’en dit Roger Leir dans son livre The Aliens and the Scalpel, publié en 1998. Il y détaille les conditions posées au départ par Robert Bigelow à Leir et Sims, pour passer un accord (pp. 141 et 142) :

«  L’une des demandes les plus importantes était de ne pas divulguer qui travaillerait sur ces spécimens d’implants. Au début, il souligna que même NIDS ne devait pas être mentionné. En plus, il demanda que restent confidentiels les noms des laboratoires qui seraient appelés à faire les tests.«  Cette demande s’avéra être l’une des conditions les plus faciles de l’accord à respecter car ils ne nous dirent pas à qui ils envoyaient les échantillons. La troisième partie de notre arrangement était que nous ne devrions publier aucun résultat d’analyse tant que nous n’aurions pas le feu vert de NIDS. A ce moment, ils nous diraient aussi où ils pensaient que nous devrions les publier.«  Il nous était difficile de donner notre accord sur ces points, mais Derrel et moi avions mis en balance soigneusement ces contraintes vis à vis des bénéfices offerts par Bigelow :

  • la mise à disposition de fonds illimités pour mener à bien le projet ;
  • le recours aux meilleurs laboratoires ;
  • une qualité de tests qui ne pourrait être surpassée ;
  • une revue critique par le Conseil scientifique de NIDS, qui comprenait quelques-uns des meilleurs esprits scientifiques des Etats-Unis ;
  • la possibilité d’avoir un article publié dans un journal scientifique.  »

Un autre aspect intéressant de l’histoire, telle qu’elle est racontée par Leir, est que Robert Bigelow et le colonel Alexander étaient très désireux d’obtenir un accord. Lorsque Leir prit un premier contact avec le colonel Alexander, sur le conseil de son cousin Kenneth Ring qui le connaissait comme chercheur scientifique – c’était selon ses propres mots «  un scientifique brillant avec qui il avait travaillé sur la question des NDE  » (p 78), celui-ci réagit promptement. Alexander et Bigelow appelèrent Leir à sept heures du matin pour lui demander de venir avec Sims à Las Vegas !

Trois opérations avaient déjà été effectuées, avant l’accord avec NIDS, en 1995 et 1996. NIDS finança les opérations suivantes, et les tests de laboratoires pour plusieurs implants. Après la réalisation des premiers tests, Bigelow demanda à Leir son accord pour une publication rapide dans le Mufon UFO Journal, mais Leir pensait qu’il fallait attendre d’avoir des résultats plus complets. Il visait la publication dans une revue scientifique (voir p. 87 de son live). Cependant, un premier article, signé par Leir, parut effectivement dans le Mufon UFO Journal d’avril 1996. Un deuxième article, plus détaillé, fut publié dans le numéro de juin 1998. La même année, Leir publia son livre, présentant huit opérations réalisées de 1995 à 1998. Il semble que NIDS n’ait pas été pleinement d’accord avec cette publication car le livre parut avec un autocollant en page de titre, disant :

«  Le contenu, les points de vue et opinions de ce livre sont ceux de l’auteur et non ceux de la Fondation Bigelow ou de NIDS  ».

Ainsi, NIDS n’a pas encore respecté le dernier terme de l’accord initial, une publication dans une revue scientifique à comité de lecture. Espérons que cet objectif puisse être atteint prochainement.

Pour finir, en ce qui concerne le désaccord qui est apparu progressivement entre Roger Leir et Derrel Sims, j’en ai discuté avec chacun d’eux. J’ai rencontré Derrel Sims plusieurs fois, et il m’a exposé ses griefs en détail. A mon avis il s’agit surtout d’une affaire privée entre eux. Je respecte les deux hommes et je n’ai pas à les départager. Cette question n’a pas à être prise en compte dans le débat sur les implants du Dr Leir. C’est aussi l’opinion d’autres personnes qui les connaissent bien et avec qui j’en ai discuté.

Novembre 2002

source : www.ufocom.org

 

video implant extraterrestre (âme sensible s’abstenir)

http://www.dailymotion.com/video/Vfa5FPoGrLcUPm8W

 

nouvellevision

Les Ummites.

 

UMMITES

Origine :

Planète « Ummo » autour de l’étoile WOLF 424 (constellation de la Vierge d’après nous mais erreur probable d’après eux ! Courbure de l’espace temps ?…)

 

Popularité :

Tendance salvatrice de l’humanité mais en restant dans l’ombre car ils ne souhaitent pas « modifier » le Système Universel de la « matrice »…Ils nous signalent d’ailleurs l’existence sur notre planète d’une race arrivée en 1946, de trés petite taille et cherchant à faire diverses expériences psychiques et parapsychiques sur la race humaine (et les autres d’ailleurs) : donc ils nous préviennent quand même un peu !

 

Connus depuis :

Attérissage en France ( 13kms de Dignes et 8 de « La Javie ») le 28 Mars 1950 à 4h17min TMG (!) par voyage dans un univers gémelleaire d’anti-matière (dans lequel le temps est inversé) et en utilisant des replis de l’espace.

 

Ligne directrice des propos tenus :

Des centaines de pages concernant des théories aidant l’humanité à mieux vivre et se comprendre. Théories scientifiques, théories spirituelles,etc. Certaines sont encore incomprises aujourd’hui, d’autres ont été directement exploitées scientifiquement, notamment par J.P. Petit du CNRS…voir MHD ( magnéto hydro dynamique )
Ils disent eux-mêmes qu’ils nous étudient mais ne veulent pas interagir avec nous trop fortement, ils ne veulent pas infléchir le cours de notre histoire, alors lorsqu’ils sentent que leurs propos commencent à trop être pris au sérieux, ils disent ajouter volontairement des mensonges et des fautes grossières, pour diminuer l’intérêt qui leur est porté. Ils veulent qu’on les croit, mais pas trop. Un tri « intelligent » de leurs propos permet d’exploiter des trésors d’informations vraiment passionnantes.

 

Spécificités de l’espèce :

D’allure 100% humaine, d’un tein plus pâlot mais sensiblement identiques. S’apparentent à des Nordiques (teint blanc et cheveux blonds). Leur planète, décrite avec détail, est de même description approximative que la Terre, le champ magnétique y étant par contre beaucoup plus intense et un seul continent unique y existant au lieu de plusieurs chez nous, ce qui a beaucoup influencé leur société. Société « neutre » a tendance « communiste » (le vrai!), tout est mis en commun. Proche de la rencontre RR3 ou RR4 de Rose C. de Nîmes (voir site de Fred Idylle http://perso.wanadoo.fr/fidylle/docs/indexa1.php ). Ils cessent de pouvoir utiliser leur cordes vocales dès l’âge de 12 ans et sont obligés d’utiliser un appareil implanté dans la gorge pour s’exprimer par des sons (sur Terre, pas besoin de son chez eux, voir ci-après). Cette disparition de la parole est consécutive au développement dans leur passé de leur capacité de communication télépathique.

 

Historique de leurs contacts avec nous:

  • Les Ummites disent être arrivés sur terre en mars 1950, dans la région de Digne, à la suite de la réception « accidentelle » d’un message en morse envoyé par un navire norvégien un peu plus de 16 ans auparavant. Trois nefs ont amené un corps d’expéditionnaires (de la planète UMMO, à 14,6 années de lumière) qui ont installé, probablement sur la Crête de la Blache entre Digne et la Javie, une première base (voir compilation, lettre D57). Ils passent un certain temps à analyser les coutumes, se promènent à Paris (et sans doute ailleurs), et évitent de faire parler d’eux. En 1966, Mr Fernando SESMA, animateur d’une association Espagnole un peu  » ésotérique « , et qui, dans un livre qu’il avait écrit, se disait en contact avec des extra-terrestres (d’autres), commence à recevoir des lettres. D’autres destinataires en recevront par la suite (34 espagnols et plusieurs français connus). Le contact se poursuit jusqu’en 1994 (du moins nous ne disposons pas de lettres postérieures à cette date). Nous disposons actuellement de plus de 150 documents (sur les 176 répertoriés) représentant plus de 1000 pages de textes écrits par les Ummites mais il est possible que de nombreuses autres lettres existent (il est fait mention, dans une lettre de 1988, de 3850 pages originales, envoyés à de nombreux destinataires sous forme de copies représentant 160000 feuillets !).

 

 

  • Donc, ces lettres racontent l’arrivée sur Terre d’un petit corps expéditionnaire de scientifiques chargés de nous étudier, leur étonnement devant le polymorphisme et le désordre social des terrestres; Ils exposent leur sociologie qui tient du totalitarisme éclairé et du superorganisme à la Teilhard de Chardin, leur technologie en particulier celle de leurs nefs lenticulaires qui profitent de plis transitoires de l’espace et transitent par un anti-univers (univers gémmelaire) pour court-circuiter les distances astronomiques qui nous séparent, leurs mœurs, leur sexologie, la géologie et la géographie de leur planète monocontinentale, et également leur cosmologie, leur logique, leur philosophie et leur théologie. Leur système de mesures est duodécimal. Ils auraient découvert une infinité de couples d’univers inverses et deux univers limites de type psychique, faits d’âmes collectives planétaires (le Buawe Biaie) et individuelles (les Buawaa), avec lesquelles les hommes sont directement reliés par des capteurs d’atomes de krypton situés dans le cerveau et l’ADN. Toutes nos particules ne seraient que des aspects d’une seule réalité fondamentale de type angulaire (l’Ibozo uu). Le style est ampoulé, redondant, professoral, dénué d’humour. Ils semblent ignorer le jeu, la paresse, les arts (sauf celui des parfums), les notions de moyenne et d’arrondi et parlent de probabibilité avec des décimales. Leur langage parlé et écrit permet deux discours simultanés disjoints et indépendants sans parler d’un troisième télépathique. Ils auraient déjà envoyé sur Oummo des reproductions tridimensionnelles de nos principales œuvres. Ils prédisent une possible fin nucléaire de l’humanité qu’ils pourraient empêcher en intervenant sur nos chefs d’état qui sont tous des fous dangereux. Ils disent mélanger le vrai et le faux et qu’il ne faut pas trop les croire. Les connaissances scientifiques sont nettement au dessus du commun et nécessitent un groupe structuré de rédacteurs. Ils ont utilisé plus de 530 phonèmes, sans erreur d’utilisation entre les premières et les dernières lettres. Les racines « étymologiques » de ces phonèmes sont constantes dans le temps.

 

 

  • Jusqu’ici, vous avez sans doute un petit sourire en coin…C’est normal!… Où l’on sourit moins c’est quand on prends la peine de lire ces textes et que l’on fait la somme des informations qui y sont contenues.

 

 

  • Depuis 1975 un scientifique français, J-P .PETIT, a connaissance de ces lettres et en aurait reçu directement quelques une.. Les informations contenues lui ont permis, et il le reconnaît, d’établir diverses théories concernant la propulsion magnéto-hydro-dynamique (MHD), l’annihilation de l’onde de choc à des vitesses supersoniques, les bases d’une mathématique nouvelle « tétravalente », ainsi que la modélisation et le calcul d’univers gémellaires. Cette dernière théorie, si elle est acceptée un jour par la communauté scientifique, remettrait complètement à plat la conception actuelle de notre univers en permettant d’expliquer deux points d’achoppement du modèle communément admis actuellement ; la masse manquante et le déficit en neutrinos solaires.

 

 

  • Ils décrivent de nombreux éléments de leur science et de leur manière de concevoir la matière, sa structure, l’univers avec beaucoup de précision: on a parfois l’impression d’être plongé dans un manuel de physique d’un extraterrestre d’une autre planète, c’est un sentiment très spécial!!

 

Conceptions spirituelles:

  • Leur religion et leur science ne font qu’un. Leur science leur a permis de comprendre ce qu’est l’Univers, la conscience, et Dieu, ainsi que le but de l’univers; d’où cette liaison inséparable de leur conception spirituelle et de leur science.

extrait du site Physique et Métaphysique Ummite

  • La religion Ummite est plus proche d’une philosophie religieuse que d’une religion proprement dite. S’il fallait la comparer à une « religion » terrestre, l’exemple qui vient immédiatement à l’esprit est le Bouddhisme (en exceptant la notion de réincarnation)….


  • La différence la plus fondamentale par rapport à nos religions semble être l’absence quasi totale de rituel collectif et de hiérarchie religieuse. Pas de rituels collectifs ; non, mais une vie familiale qui semble être tournée vers la méditation et l’envie d’agir dans la collectivité, pour le bien de cette collectivité. Pas de hiérarchie religieuse ; mais en fait, à y regarder de plus près, leur système politique se fondant sur des lois morales issues de « TAU » religieux, on peut sans doute considérer que leurs dirigeant sont en fait les gardiens de ces lois religieuses, à défaut d’en être les prêtres. Il semble que seules de nouvelles découvertes scientifiques peuvent faire changer leur manière de voir.


  • Les Ummites, nous disent ils, ont intégré les découvertes de la science dans cette philosophie religieuse. Ils ont de ce fait répondu aux questions fondamentales que se posent nos philosophes depuis la nuit des temps, à savoir; qui sommes nous, d’ou venons nous, où allons nous, pourquoi ? Vous trouverez leurs réponses dans les textes qui vont suivre. Ils semblent avoir atteint un point d’évolution où leur foi dirige leurs actes pour le bien de leur humanité et pour l’amélioration des deux « univers hors de nos univers » qui commandent l’évolution vers un « point oméga » qu’ils espèrent le plus proche possible du dessein de « WOA ».

source : www.conspirovniscience.com

 

nouvellevision.

 

 

LES GRIS.

 

J’ai trouvé un article sur le web que j’ai trouvé assez intéressant. Lorsque vous finirez de lire ce qui va suivre, ne tirez pas de jugement trop hâtif sur cette entité, car plusieurs articles sur le net portent des propos différent sur cette race (gris). J’ai décidé de vous faire part de cet article parceque ça decrit en détail les gris, et ce qu’ils viennent faire ici sur notre petite Terre.

Ceci est peut être où peut être pas la vérité et ça c’est à vous d’en juger.

 

Les Gris, ces créatures étranges

venues d’un autre Monde …

 

LES GRIS. dans Extraterrestres les_gris_atterrissent_dans_une_foret

Notre Terre est envahie depuis très longtemps par des créatures extra-terrestres extrêmement dangereuses qui vivent dans d’immenses bases souterraines et qui, depuis qu’ils sont ici, ont enlevé des dizaines de milliers d’êtres humains pour réaliser sur eux des expériences multiples allant parfois jusqu’à la mort … Ce sont les Gris !

 

Anatomo-Physiologie des Gris:

Ces créatures de l’ombre ne ressemblent à aucune autre race extra-terrestre. Leur corps semble être à la fois dégénéré et hybride … Ils présentent, en effet, des caractéristiques anatomiques et physiologiques inhabituelles pour des êtres vivants !

gris_tete1 dans Extraterrestres

A la suite de crashes d’OVNIs occupés par les Gris, des corps plus ou moins abimés ont pu être récupérés un peu partout dans le monde par les militaires et envoyés dans des laboratoires aux Etats-Unis. Des autopsies approfondies et des analyses de leurs organes ont été réalisées par des médecins militaires.

gris_cadavre_autopsie

Voici en résumé les résultats de ces examens :

  • Ils sont de petite taille : de 0 m 90 à 1 m 40.
  • Leur corps est frêle et leurs membres sont longs et minces, les bras arrivant à la hauteur des genoux.


  • Leur peau, de couleur gris verdâtre, plutôt claire, présente une texture rugueuse, plus ou moins ridée, exhale une odeur de Soufre et ne possède pas de glandes sudoripares; ils ne transpirent pas.
  • Leur corps comme leur crâne sont totalement dépourvus de poils; ils ne possèdent aucune pilosité. Par contre, certains témoins ont vu de petites écailles qui recouvraient la peau de certains individus …
  • Leurs mains ne comportent que quatre doigts reliés entre-eux par une fine membrane.

  • Ils ont une grosse tête (leur volume crânien est d’environ 1800 cm3 – il est de 1300 cm3 pour l’Homme) et un visage triangulaire.
  • Leur bouche est très fine, à peine esquissée, sans aucune dent et elle est fermée par une membrane qui empêche l’ingestion d’aliments.
  • Ils n’ont pas de nez, juste deux protubérances à peine visibles qui font office de narines.


gris_face-profil

  • Ils n’ont pas d’oreilles, juste deux petits trous de chaque côté du crâne.
  • Leurs yeux sont énormes, noirs et en amande.
  • Ils ne possèdent pas d’organes reproducteurs, ni de glandes mammaires, ni de nombril; ils sont asexués, sauf certains individus qui possèdent des organes sexuels externes atrophiés mais qui sont dotés de glandes sexuelles internes en état de fonctionnement qui leur permettent de se reproduire par prélèvement de gamètes en laboratoire (reproduction in vitro).
  • Ils n’ont pas de sang, pas d’hématies, pas de leucocytes, pas d’hémoglobine mais ils possèdent un réseau complexe de vaisseaux présentant trois sortes de vaisseaux où circule à grande vitesse un liquide vert à base de Chlorophylle qui semble capter la lumière à travers leur peau, leur permettant d’assurer une Photosynthèse de Glucides à partir du Gaz Carbonique (CO2) et d’obtenir ainsi de l’énergie (chimique, stockée sous forme d’ATP) comme le font les plantes vertes. C’est cette Chlorophylle qui donne une couleur verdâtre à leur peau grise.

→D’où le surnom de « Petits Hommes Verts » qui leur a été donné.

  • Ils possèdent deux petits poumons qui leur permettent de respirer l’oxygène de l’air grâce auquel ils peuvent métaboliser (par oxydo-réduction) les molécules nutritives qu’ils absorbent par leur peau, en utilisant l’énergie (stockée sous forme d’ATP) issue de la Photosynthèse chlorophyllienne.
  • Ils ont deux coeurs (!) possédant chacun plusieurs compartiments qui permettent à leur « sang chlorophyllien » de circuler très vite dans tout leur organisme; chacun de ces deux coeurs est relié à l’un des deux petits poumons.
  • Ils n’ont pas non plus de système lymphatique, pas de lymphocytes.
  • Leur corps n’est pas chaud comme le nôtre mais il n’est cependant pas froid; ils possèdent une régulation thermique qui leur permet de conserver une température corporelle interne relativement constante (homéothermie imparfaite) mais plus froide que la nôtre (inférieure à 37°C).
  • Ils n’ont pas d’organes digestifs : leur oesophage est atrophié et ne communique pas avec l’estomac qui est absent, il n’y a pas d’intestin et pas d’orifice anal, on n’a pas trouvé de foie ni de pancréas mais des organes inconnus; ils semblent se nourrir par absorption au travers de leur peau et l’évacuation des déchets semble également s’effectuer par la peau (le « sang chlorophyllien » suinte à travers leur peau).
  • Ils ont besoin de certaines Enzymes et Hormones ainsi que d’Anti-Corps que leur organisme dégénéré et défaillant ne fabrique pas ou en quantités trop faibles. Ils trouvent ces molécules indispensables dans le sang et les muqueuses des Bovins qu’ils prélèvent et découpent vivants (!) avec une précision fantastique …

→Pour obtenit plus de sang, ils ont fabriqué d’étranges créatures sanguinaires qui prélèvent le sang pour eux : les Chupacabras

  • Ils ne possèdent pas de larynx, pas de cordes vocales; ils ne parlent pas … ils s’expriment seulement par télépathie.
  • Ils n’ont aucun muscle strié, tous leurs muscles sont lisses.
  • Leur squelette est cartilagineux (comme celui des Requins et des Raies !) et ce cartilage présente une couleur lumineuse vert bleutée.
  • Ils possèdent un gros cerveau divisé en deux lobes (un antérieur et un postérieur) séparés entre-eux par une membrane cartilagineuse; chacun de ces deux lobes cérébraux est lui-même divisé en plusieurs lobes.

Ces créatures ne ressemblent pas du tout aux espèces vivantes que l’on connaît …! Ce sont apparemment des Reptiliens d’une espèce particulière (aux multiples races ou sous-espèces) – on les surnomme « Lizzies » (Lézards) – qui semblent avoir subi une hybridation animal-végétal … Il ont certainement subi de multiples manipulations génétiques permettant à leur organisme de survivre face à une dégénérescence avancée qui les condamne à plus ou moins long terme. Ils ont dû transformer leur corps par génie génétique, par insertion de gènes divers, y compris de gènes végétaux (photosynthèse).

 

Différentes Races de Gris:

D’après les nombreux récits des témoins et plus particulièrement des abductés (personnes ayant été enlevées par les Gris), les Gris sont divisés en 3 grandes races principales :

1- Les Petits Gris: Ce sont les plus connus car les plus fréquemment rencontrés. Ils sont très petits (environ 1 m 20 en moyenne). Ils sont très disciplinés et sans aucune émotion. Ce sont eux qui agissent sur le terrain. Ce sont eux qui mutilent les animaux pour en extraire les substances nutritives dont ils ont besoin pour vivre. Ce sont eux aussi qui enlèvent les humains pour les examiner, placer des implants dans diverses parties de leur corps et prélever des échantillons de sperme (hommes) et d’ovules (femmes) afin de créer des hybrides mi-gris mi-humains (de nombreux témoins sérieux affirment avoir subi ces prélèvements traumatisants). Certains portent une combinaison gris clair mais la plupart sont nus.

2- Les Petits Gris clonés : Ce sont des créatures issues de manipulations génétiques et destinées aux plus basses oeuvres. Ce sont les serviteurs, les esclaves des Gris. Des témoins abductés en ont vu à l’intérieur de leurs vaisseaux spatiaux. Ils ne sont pas nus comme les autres, ils ont toujours le corps recouvert d’un uniforme collant.

3- Les Grands Gris: Ce sont les moins connus car les moins fréquemment rencontrés. Ils sont très grands (environ 2 m 10) et extrêmement intelligents. Ils représentent la race supérieure et originelle des Gris. Certains témoins abductés affirment qu’il se dégage de leur personne un air de majesté … Ils se marchent avec une grande légèreté.
Ce sont eux qui dirigent les Petits Gris (des témoins ont assisté à des scènes où un Grand Gris donnait des ordres assez rudes à plusieurs Petits Gris) et qui supervisent les opérations très délicates sur le cerveau des humains.
Aucun Grand Gris n’a jamais été capturé, ni mort ni blessé dans un crash d’OVNI et donc aucun d’eux n’a jamais été autopsié et analysé. On ne connaît donc rien sur leur anatomie interne ni sur leur physiologie. Ils n’ont pas d’organes sexuels externes mais ils ont peut-être des glandes sexuelles internes en état de fonctionnement. Ils sont probablement plus ou moins semblables aux Petits Gris mais rien ne le prouve.

gris_petits_gris_clones gris_grands_gris

D’autres races ont été signalées par divers témoins à travers le monde. Il est fort possible qu’il s’agisse de groupes ayant évolué différemment sur d’autres planètes où ils se sont installés.
Nous citerons ainsi, parmi d’autres :

- Les Gris Insectiformes (dont l’aspect rappelle celui des insectes – à ne pas confondre avec les Insectoïdes qui sont des Insectes Humains, c’est-à-dire des Insectes ayant évolués vers l’état Humain, et qui sont des super-intellectuels alliés des Reptiliens et des Gris)

- Les Gris Blancs (leur peau est blanc argentée métallisée, un liquide blanc nacré assez épais remplace le sang, ils sont de très grande taille, leur regard est très doux et bienveillant, ils n’ont aucune pilosité, ils portent souvent des vêtements blancs, ils sont doués d’émotions (de type empathique et non égotique comme les Hommes) et sont plutôt agréables avec les humains. Cette race très intelligente et douce n’est pas alliée aux Reptiliens et ne veut aucun mal aux humains qu’elle désire au contraire aider)


- Les Gris Oranges (leur peau est de couleur orange, ils semblent moins hostiles que les autres Gris envers les humains mais ils ne sont pas pour autant leurs amis)


- Les Gris Velus (qui possèdent une forte pilosité sur tout le corps mais aussi un nez, des oreilles et de fines lèvres)

gris_race_insectiforme gris_race_blanche gris_race_orange gris_race_velue

 


Les Bases souterraines des Gris:

Les Gris sont présents sur notre planète depuis très longtemps … Ils sont venus dans leurs immenses vaisseaux depuis la Constellation d’Orion d’où ils sont originaires.
D’autres races de Gris (voir plus haut) venus d’autres constellations les ont rejoints par la suite.

Cherchant à se cacher des Hommes, ils ont bâti d’immenses citées sous la terre et sous la mer où ils se sont installés.
Sous la mer, ils ont creusé les fonds marins de tous les océans et de toutes les mers du monde pour y installer leurs lieux de séjours, leurs laboratoires de recherche et leurs hangars à vaisseaux. Ces bases sous-marines étaient totalement invisibles aux yeux des Hommes et inviolables.
Sous la terre, ils ont utilisé des cavernes de grande taille qu’ils ont creusées et amménagées selon leurs besoins, pour y installer là aussi leurs lieux de séjour, leurs laboratoires et leurs hangars. Ces cavernes furent choisies en fonction de leur situation géographique; en général, dans les montagnes et les déserts, là où les Hommes des temps passés n’allaient jamais.

vaisseau_triangulaire_des_gris

En 1947, un vaisseau de forme triangulaire s’écrasa sur le territoire des Etats-Unis, au Nouveau-Mexique, près de Roswell, et ce crash allait être suivi de beaucoup d’autres ! Ces crashes, on le découvrit plus tard, furent en fait provoqués involontairement par un Radar très puissant installé sur le Mont Wilson. Son rayonnement micro-onde grillait les oiseaux en vol mais aussi les appareils de commande des vaisseaux qui passaient dans son champ.
De 1947 à 1952, 16 vaisseaux extraterrestres s’écrasèrent ainsi. On en retira 65 corps inanimés et 1 corps en vie … Ce passager sorti vivant fut celui du célébrissime crash de Roswell. On le nomma E.B.E. →(Extraterrestrial Biological Entity – en français : Entité Biologique Extraterrestre).

gris_crash_de_roswell

Dès le premier crash, le président Truman demanda immédiatement la création d’une commision d’enquête secrète réunissant des scientifiques et des militaires. C’est ainsi que naquit le Majestic 12 ou MJ 12 formé de 6 scientifiques et 6 militaires (6 + 6 = 12); certains l’appellent encore Majority 12. Les 13 Février et 25 Mars 1948, deux vaisseaux extraterrestres furent découverts près d’Aztec au Nouveau-Mexique et 17 corps au total furent extraits des deux appareils mais aussi et surtout une importante banque d’organes prélevés sur des êtres humains !
Des cadavres de Gris et d’Insectoïdes furent ainsi trouvés – 65 au total – et disséqués par les médecins militaires. Il n’y avait plus de doutes, la Terre était envahie par des extraterrestres extrêmement dangereux. Un black-out total fut alors mis sur l’affaire. Le secrétaire à la Défense James Forrestal voulut tout dévoiler … il fut alors « suicidé » par des agents de la C.I.A. qui le défenestrèrent …!

James Forrestal

Les Gris se décidèrent alors à contacter les Terriens … pour leur proposer un échange : des révélations scientifiques contre des citées souterraines modernes et confortables ... Ils envoyèrent une petite délégation à Washington pour rencontrer le Président Harry Truman.

president_harry_truman

Lorsque les Gris contactèrent le gouvernement américain, celui-ci savait déjà qu’ils existaient et qu’ils étaient très dangereux. Le président Truman les reçut donc avec une certaine crainte. Aussi, lorsque les Gris proposèrent de la Technologie de pointe en échange de quelques bases militaires souterraines où ils pourraient s’installer et réaliser leurs travaux scientifiques, en promettant de ne pas interférer avec la population, Truman accepta, craignant de les contrarier. Après tout, leur proposition semblait honnête et avantageuse … Les Gris offrirent, en effet, les secrets technologiques de la Supraconductivité et de l’Antigravitation; la première fut révélée tandis que la seconde a été gardée secrète.
La réponse définitive du président Truman ne fut donnée qu’après réunion d’un conseil d’experts triés sur le volet, dans le plus grand secret. Les Gris purent alors s’installer enfin au milieu des humains comme ils le désiraient; cela, sous la surveillance du MJ 12 en contact étroit avec eux.

Les Gris abandonnèrent leurs anciennes citées souterraines mais conservèrent leurs citées sous-marines.

Ils s’installèrent donc dans les immenses sous-sols désaffectés d’anciennes bases militaires qui furent remis à neuf par l’Armée.
Par la suite, d’autres bases souterraines (non militaires) furent creusées et construites un peu partout sur le territoire américain. Plusieurs de ces bases souterraines destinées aux Gris furent construites sous des réserves indiennes.

gris_tunnel_machine

Des militaires qui ont vu ces bases souterraines occupées par les Gris et qui ont osé parler anonymement à des journalistes et à des ufologues, ont dit que cela faisait froid dans le dos … De gigantesques couloirs froids aux murs lisses s’étendent sur des kilomètres sous la terre, reliant d’immenses salles dont la plupart servent de laboratoires de recherche où travaillent les Gris, seuls ou en collaboration (dans certaines bases) avec des scientifiques militaires !

Les Gris ont également contacté les gouvernements des autres grandes nations du monde et en particulier les russes ! Le même accord s’est réalisé dans ces différents pays où d’immenses bases souterraines ont été construites afin qu’ils s’y installent.
En France, deux bases souterraines ont été construites sous des sites connus … Il s’agit de l’Observatoire astronomique de Haute-Provence(des astrophysiciens de cet observatoire sont au courant et ont fourni quelques informations à des ufologues comme Jimmy Guieu) et du Plateau d’Albion, ancien site de lancement des missiles balistiques nucléaires, occupé aujourd’hui par la Légion !
Lorsque les américains en furent informés, ils se sentirent trahis par les Gris mais ils ne pouvaient plus rien faire. Il était trop tard …


Expérimentations:

De certaines salles sortent d’horribles cris et hurlements … Dans des cages, des êtres étranges gesticulent, poussent des cris plaintifs et des gémissements désespérés …! Ces créatures sont les résultats d’expériences de manipulation génétique râtées ! Les Gris les ont laissés là, dans des cages étroites, pour les étudier.

Au niveau 6 du sous-sol de la fameuse base de Dulce (Nouveau-Mexique – USA) qui en compte 7, une description de ce qui est appelé le « Hall du Cauchemar » fut réalisé par un témoin qui travaillait dans un camp d’esclavage de cette base, sous le contrôle mental des Gris. Cet homme réussit à se libérer de ce contrôle mental et à s’échapper.
Voici son témoignage extrait du livre « L’Ultime Complot » Commandant X – Ed. RAMUEL :

<>
<>

Au niveau 7 du sous-sol de Dulce, les Gris ont installé d’immenses entrepôts de congélation. Ce témoin raconte avoir vu des humains congelés vivants, placés les uns à côté des autres, dans des unités de congélation verticales placées contre les murs en d’interminables rangées …

base_de_dulce

Ces pauvres créatures humaines mutantes et hybrides issues d’expériences génétiques ratées ont, pour la plupart, perdu la raison. Les traitements bio-médicaux et les manipulations génétiques que les Gris leur font subir est au-delà de l’entendement humain …!
Les Gris n’éprouvent aucune émotion et ces cruelles expérimentations sur des êtres humains ne leur font ni chaud ni froid. Seules comptent les connaissances qu’ils cherchent à en tirer.

 

Enlèvements et Implants:

Des dizaines de milliers de personnes à travers le monde, sur une période de 50 ans, affirment avoir été enlevées par les Gris …! Même si seulement une personne sur dix dit vrai, cela fait encore plusieurs milliers d’abductés (enlevés) ! C’est énorme !

les_gris_sont_la

Ces personnes sont en majorité de gens sérieux et honnêtes qui ne boivent pas et ne se droguent pas. Ces gens ont été fortement traumatisés par leur enlèvement et ils n’ont absolument pas imaginé leur mésaventure car des enquêteurs sérieux ont relevé sur leur corps les traces correspondant aux manipulations invasives qu’ils ont dit avoir subi.
Les récits de toutes ces personnes se recoupent parfaitement et les ufologues ont pu établir une liste de points communs qui montrent qu’il ne s’agit pas d’hallucinations ou de canulars.

les_gris_sont_entres

De nombreux abductés (enlevés) ont affirmé avoir vu les Gris entrer chez eux, la nuit, en traversant la fenêtre, la porte ou le mur … en flottant dans l’air !
Ces mêmes témoins dignes de foi (il s’agissait de gens sérieux et sain d’esprit) ont également affirmé avoir été emmenés par ces Gris en état de lévitation et en traversant, comme leurs ravisseurs, la fenêtre, la porte ou le mur par où ils étaient entrés et cela, jusqu’à leur vaisseau …!
Les Gris maîtrisent parfaitement leur fréquence vibratoire fondamentale qu’ils sont capables d’élever et d’abaisser à volonté. Ils peuvent ainsi alléger leur corps et entrer en lévitation mais aussi traverser les obstacles solides et se rendre invisibles ! Cela, en faisant varier la fréquence vibratoire de leur corps.

les_gris_en_levitation

Parmi tous les témoignages d’enlèvements par les Gris recueillis par les enquêteurs, certains font état de manipulation médicales des organes génitaux avec prélèvement d’ovules chez les femmes (par le vagin ou par le nombril) et prélèvement de sperme chez les hommes (à l’aide d’une pompe électrique placée sur la verge) – il y a parfois accouplement direct – d’autres parlent d’exploration du cerveau (mindscan) à l’aide, entre autres, d’une fine baguette émettant une intense lumière bleue introduite souvent par le nez, d’autres enfin décrivent la pose d’implants électroniques dans diverses parties du corps (nez, main, bras, genou, etc …).
Certaines personnes ont subi, en même temps, deux ou trois de ces manipulations dans des conditions souvent difficiles et douloureuses.

gris_experimentateur_a_la_baguette_bleue

Des récits plus détaillés que les autres ont permis aux ufologues de comprendre que :

1- Si les Gris prélèvent des gamètes mâles et femelles c’est pour recréer en laboratoire une nouvelle race hybride mi-Gris mi-Humain.

les_gris_examinent_un_humain

2- Si ils explorent et manipulent le cerveau des hommes et des femmes c’est pour mieux comprendre leur façon de penser et de s’émouvoir mais aussi pour leur montrer des images et des concepts destinés à les embrouiller (et avec eux les enquêteurs).

vision_des_gris_sur_la_table_d_experimentation_2

3- Si ils posent des implants électroniques c’est pour manipuler ces personnes à distance et aussi pour les retrouver facilement car elles sont souvent enlevées plusieurs fois pour des raisons diverses.

gris_implant_main

Beaucoup de femmes abductées ayant été enlevées une première fois pour subir un prélèvement d’ovules, sont tombées enceintes peu après … Interrogées sous hypnose, ces femmes ont révélé qu’elles avaient été enlevées une seconde fois pour subir cette fois une insémination artificielle ! Quelques mois plus tard, elles sont en effet tombées enceintes et les Gris les ont enlevées une troisième fois pour leur retirer leur foetus, parfois dans des conditions terribles …
Ces foetus, selon ces témoins digne de foi, sont placés dans des incubateurs, baignant dans un liquide nutritif ressemblant plus ou moins au liquide amniotique.

gris_incubateur_foetus

 

 

Les Hybrides:

Lorsque ces foetus hybrides atteignent un développement suffisant, les Gris les retirent de leurs incubateurs et ils enlèvent une quatrième fois les femmes qui les ont hébergés dans leur utérus … contre leur gré.

les_gris_enlevent_un_humain

De nombreuses femmes abductées témoignent ainsi qu’une fois à l’intérieur du vaisseau, un Gris leur apporte un bébé dans ses bras, un bébé mollasson aux grands yeux vides qu’il leur tend afin qu’elles le prennent, qu’elles le touchent … Beaucoup ont eu un réflexe de dégoût en touchant ces bébés hybrides car leur chair est très molle, indéfinissable, presque sans vie !
Il semblerait que le fait que leurs mères les touchent leur permettent de survivre, comme si elles leur donnaient ainsi une sorte d’impulsion énergétique qui relançerait leurs processus vitaux en plein effondrement !

gris_hybride_dans_les_bras_de_sa_mere

Dès qu’elles ont touché ces bébés hybrides, les Gris leur reprennent. Certaines abductées ont été enlevées une cinquième et dernière fois afin de leur montrer un jeune garçon ou une jeune fille aux grands yeux qu’elles ont senti être le bébé hybride qu’elles avaient pris dans leurs bras et qui avait survécu et grandi …
Il est fort possible que si toutes les femmes abductées et inséminées par les Gris n’ont pas été présentées à leur enfant hybride, c’est simplement parce tous les bébés hybrides ne survivent pas.

les_gris_autour_de_leur_table_d_experimentation

Les Gris ont inséminé des dizaines et peut-être des centaines de milliers de femmes à travers le monde, depuis environ un demi-siècle. Peut-être même beaucoup plus …!
Que sont devenus tous les hybrides qui ont survécu et qui sont devenus adultes ?
D’après les témoignages les plus sérieux, il semblerait que les Gris les ont emmenés sur une autre planète en attendant le grand jour où ils les ramèneront sur Terre … pour remplacer les humains !

les_gris_pres_de_leur_vaisseau

 

 

La « Reine de la Ruche »:

Mais qui est derrière tout cela ? Qui dirige les Gris ? Les Grands Gris ? Les Insectoïdes ? Les Reptiliens ?
Il faut savoir que les Gris, d’après les témoignages sérieux que l’on possède, sont des êtres extrêmement disciplinés et très hiérarchisés comme les Abeilles au sein d’une Ruche.
Au plus bas niveau se trouvent les Petits Gris clonés et au plus haut niveau il y a les Grands Gris. Entre ces deux extrêmes il y a toutes les différents catégories et espèces de Gris.
Les Insectoïdes qui sont les alliés des Gris, aident et dirigent les Gris dans les domaines scientifiques où ils excellent.
Les Reptiliens, eux, dirigent tout le monde mais n’interviennent pas dans les affaires internes des Gris.
A la tête du peuple des Gris, de toutes leurs races, sur toutes leurs planètes à travers la Galaxie, il y a un chef, un grand dirigeant : la « Reine de la Ruche » !
Cette entité souveraine de l’Empire des Gris (qu’ils nomment eux-mêmes « L’Alliance Impériale des Mondes rigoureux » selon Boris Chandler) serait un Androïde de type féminin différent des Gris, une créature mi-biologique/mi-cybernétique !!!
Cette « Reine de la Ruche » – comme l’appellent George Andrews (grand spécialiste des Gris) et d’autres ufologues – possèderait une âme identique à celle des Gris, issue probablement de l’un d’eux, et dirigerait leur Empire d’une main de fer, sans aucune émotion.
Les Gris sont ainsi dirigés et contrôlés par ce Super-Cerveau qui fait d’eux un peuple d’automates vivants tous reliés au même Réseau (Network) Bio-Informatique qui transmet ordres et informations à tout l’Empire.
Non seulement les Gris sont biologiquement dégénérés mais en plus ils sont incapables de penser librement par eux-mêmes ! Ils sont soumis aux ordres de leur souveraine-androïde, cette terrible et fantastique créature extrêmement dangereuse qu’est la « Reine de la Ruche » !
Un vrai cauchemar … dans lequel nous nous trouvons !

vision_des_gris_sur_la_table_d_experimentation_1

 

 

Le but des Gris:

Il n’est pas difficile de comprendre que les Gris veulent s’emparer de la Terre ! Ils veulent éliminer les humains et les remplacer par leurs hybrides chez lesquels ils se réincarneront ! Ainsi ils feront d’une pierre deux coups : ils posséderont la Terre, l’une des planètes les plus riches de l’Univers et ils auront enfin un corps normal doué d’émotions !

 

Patrick DELSAUT

les_gris_dans_leur_vaisseau

 

Hommage à Jimmy GUIEU

jimmy_guieu_mod.

Notre ami Jimmy GUIEU, écrivain de talent et immense ufologue, fut celui qui révéla l’existence des Gris en France et en Europe.
C’est grâce à lui et en partie pour lui que nous avons créé ce site. Sa passion pour les OVNIs en général et pour les Gris en particulier, était communicative ! Son immense talent d’orateur qu’il exerçait aussi facilement en français qu’en anglais, étonnait ses amis, fascinait ses admirateurs et décontenançait ses adversaires !
Fidèle à ses convictions, il n’a jamais douté de la présence des Gris sur notre planète. Il s’est battu jusqu’au bout en espérant vivre ce grand jour où les Gris seront enfin démasqués et présentés officiellement au grand public par les médias, avec l’accord des politiques, comme les envahisseurs de la Terre ! Pour cette raison, ses amis le surnommaient affectueusement le « Nouveau David Vincent« . En effet, comme David Vincent, ce héros de la mythique série américaine « Les Envahisseurs », Jimmy Guieu était persuadé que sa mission était de « convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé …! ».

Aujourd’hui, au début du XXIe siècle, la situation est toujours la même. Les médias sont toujours muselés par les politiques qui le sont eux-mêmes par le Gouvernement Mondial
Les ufologues du monde entier continuent d’accumuler des preuves de la présence des Gris et de leurs horribles expérimentations. Malheureusement, le grand public n’est toujours pas au courant et continue de rire lorsqu’on lui parle de Soucoupes Volantes et de Petits Gris …
Un phénomène aussi énorme et aussi horrible ne peut pas rester éternellement dans l’ombre. Tout finira par se savoir. Le grand public finira par connaître la vérité. Le jour « J » où le voile se lèvera enfin pour montrer à tous la terrible réalité est tout proche ! Cela se fera certainement avant 2012 ! Nous en sommes convaincu.

Ce jour-là, l’âme de Jimmy se réjouira et, dans un grand sourire, dira : « Je l’avais bien dit !« .

Patrick DELSAUT

jimmy_guieu_%281965%29

 

source : patrick.delsaut1.club.fr

 

 

nouvellevision.

M.I.B : Men In Black.

MIB

M.I.B : Men In Black. dans Extraterrestres homme_en_noir

Abréviation de Men In Black, ou hommes en noir. Les MIB sont des personnages très bizarres, bien qu’il soit d’apparence humaine, ils effraient la plupart de ceux qui les rencontrent. Ils visitent les témoins d’une observation d’ovni et les persuadent de se taire à propos de leur expérience et d’oublier ce qu’ils ont pu voir. Ils vont même jusqu’à faire des menaces si les témoins ne veulent pas coopérer. De plus, ils effacent toute preuve sur les observations d’ovnis ou d’extraterrestres appartenant aux témoins.

Les hommes en noir, agents du gouvernement, canulars ou extraterrestres ?

mibapparence dans Extraterrestres

 

En général, les Hommes en noir se manifestent peu de temps après qu’un ovni ou une rencontre avec un extraterrestre ait été signalée. Il s’agit soit d’une visite, soit d’un appel téléphonique à la personne qui a rencontré le phénomène extraterrestre, ou à une personne enquêtant sur l’affaire. Ils sont toujours vêtus de noir, costume, lunettes, chaussures, cravates… Leurs costumes est toujours bien pressé et semble fait sur mesure. Ils se déplacent souvent en voitures américaines, des Cadillac, des Mustang, des Volkswagen, des Buick, ou des Lincoln, noires bien sûr. La plaque d’immatriculation est toujours introuvable. On constate aussi qu’ils sont le plus souvent en petit groupe de 2 à 4, mais qu’ils peuvent être seuls dans certains cas. D’après les témoignages, les hommes en noir se comportent comme des robots, ils parlent très lentement avec une élocution mécanique. Certains MIB se présentent comme des agents du gouvernement mais leurs papiers d’identité, lorsqu’ils en possèdent, s’avèrent toujours faux par la suite. Une chose étonnante à remarquer est que les hommes en noir semblent toujours posséder des renseignements détaillés concernant la victime et l’expérience qu’elle a vécue, avant même que le témoin ait averti quelqu’un. Étant donné qu’ils interviennent la plupart du temps quelques heures seulement après l’observation de l’ovni, comment font-ils pour obtenir ces renseignements si rapidement? Selon certains ufologues, les seules personnes ayant accès à ce genre d’informations sont des agents secrets du gouvernement. Ils estiment que ces mystérieux étrangers participent à une campagne de désinformation visant à dissimuler certaines opérations secrètes menées par les services officiels, comme des opérations militaires ultra-secrètes, par exemple. Alors c’est tout à fait normal de connaître les détails de l’affaire quand c’est vous qui êtes à l’origine de l’ovni observé! Par ailleurs, un certain nombre d’ufologues sont convaincus que les gouvernements cherchent à empêcher la population de découvrir la vérité sur les ovnis. Dans cette hypothèse, les Hommes en noir feraient partie d’une conspiration gouvernementale destinée à manipuler les témoins d’apparitions d’ovnis et les enquêteurs. Par contre certains rétorquent que les hommes décrits par les témoins ont une apparence et des manières trop étranges pour être des humains. Leurs connaissances sur les témoins et leurs arrivées rapides sur les lieux seraient expliqués par leur origine extraterrestre.

Ainsi ces conclusions ont amené plusieurs personnes à affirmer que les hommes en noir sont des extraterrestres qui cherchent à éviter que les humains s’interrogent sur leur espèce.

http://www.alterguia.com.ve/UFOLOGIA/mib1.JPG

         Quelques cas signalés :

  • Li Jing-Yang avait six ans en mai 1963, quand il vit, tandis qu’il jouait avec ses camarades, un disque argenté brillant qui planait dans le ciel de sa province du Shansi, à Yangguan précisément. Le lendemain de cette observation, Li fut arrêté dans la rue par un homme très grand, mince et habillé tout en noir. L’homme demanda à Li, en pointant l’endroit du ciel où l’objet était apparu, s’il avait vu quelque chose d’inhabituel récemment. L’enfant répondit bien sûr par l’affirmative, et le MIB lui dit alors de « ne jamais dire à personne » ce qu’il avait vu. Puis il s’en alla et disparut au coin de la rue. Li rapporte que l’apparition de ce personnage peu commun fut remarquée et abondamment commentée par plusieurs habitants, qui furent frappés par la démarche mécanique et la voix bizarre de l’inconnu, qui semblait sortir d’un automate – ses lèvres restant immobiles tandis qu’il parlait. Il fit ainsi à l’observation du disque volant une publicité qui allait exactement à l’encontre de sa mise en garde au petit Li.

  • Le11 septembre 1976, le psychiatre Herbert Hopkins travaillait sur un cas d’apparition d’ovni dans l’État du Maine aux États-Unis. Il reçut un appel téléphonique d’un homme qui se présentait comme enquêteur en matière d’ovnis. L’étranger demanda l’autorisation de rendre visite au psychiatre, et moins d’une minute après l’appel téléphonique, il sonna à la porte.  » Je n’ai pas vu de voiture, et même sil avait eu une voiture, il n’aurait absolument pas eu temps de venir chez moi aussi rapidement à partir d’un téléphone public « , fit remarquer le docteur Hopkins. Le visiteur conseilla à Hopkins de détruire la totalité de ses archives concernant l’affaire d’enlèvement. Mais peu à peu, Hopkins remarqua que la parole du visiteur devenait hésitante. L’homme se leva soudain en tremblant et, parvenant avec difficulté jusqu’à la porte, s’excusa en disant : « Ma réserve d’énergie est presque épuisée… il faut que je parte. » C’est alors que le docteur Hopkins pris conscience de l’aspect extrêmement étrange de son visiteur. Il portait un costume noir d’une coupe démodée, mais qui semblait neuf. Totalement chauve, il n’avait pas de sourcil ni de cils et détail encore plus étrange il portait du rouge à lèvre.

http://www.diablus.com/img/articles/174408155.jpg (????) ↑

  • En avril 1952, Albert Bender, 31 ans créa dans le Connecticut l’international flying saucer bureau (IFSB), première organisation dédiée aux recherches sur les ovnis. Il publie le 1er numéro de Space Review, une revue dédiée à la diffusion de nouvelles sur les ovnis. Mais l’IFSB ferma ses portes 18 mois plus tard: La famille de Bender avait été menacée par trois hommes en noir, qui exigèrent que ses recherches cessent.

  • L’aventure de Rex Heflin, cet inspecteur d’autoroute de Santa Ana (Californie) qui avait photographié un ovni près d’un camp de Marines, a marqué les esprits. En 1965, il prit plusieurs photos d’un OVNI avec son Polaroïd. Il reçut la visite d’un homme disant être un représentant du NORAD (North Americain Air Defense Command) à qui il remit les originaux des photographies (par bonheur, il avait fait copier ses photos). Ne voyant pas venir ses photos en retour, au bout d’un certain temps, Heflin contacte le NORAD: on lui répond qu’aucun membre de cette agence ne l’a visité Les polaroïds originaux ne seront jamais retrouvés.. Deux ans plus tard, le 11 octobre 1967, un inconnu frappe à sa porte, au crépuscule. Il porte un uniforme de l’Air Force. Fort de sa première expérience, Heflin lui demande ses papiers, ils étaient au nom du capitaine C.H. Edmonds. L’homme lui pose quelques questions et lui parle des photos, il lui demande même s’il sait quelque chose du Triangle des Bermudes! Pendant la conversation, Heflin remarque la présence, d’une voiture arrêtée, dans la rue, avec sur le siège arrière quelqu’un, et une lumière violette qui éclaire faiblement l’intérieur. Plus tard, un certain nombre d’enquêteurs, parmi lesquels le regretté James E. McDonald, mettront tout en oeuvre pour identifier ces visiteurs. Leurs efforts, malgré les précautions prises par Heflin, resteront vains. Personne ne saura jamais qui a parlé à Rex Heflin…

  • Carlo Rossi avait l’habitude de pêcher la nuit dans son coin favori, sur la rivière Serchio dans la partie septentrionale de l’Italie. Bien qu’il avait perdu un bras dans un accident, Carlo Rossi, un homme dans la cinquantaine, se débrouillait avec son autre main pour amorcer sa ligne, et prenait énormément de plaisir à son loisir favori. Il était trois heures du matin, en cette fin de juillet 1952. Un reflet de lumière sur l’eau attira l’attention de Rossi. Il leva les yeux et vit un objet bizarre, comme une bobine aplatie, avec des rotors sur le dessus, qui planait un peu au-dessus du cours d’eau. Il lançait des éclairs oranges et bleus. Un tube sortit bientôt de l’objet et plongea dans la rivière, semblant pomper de l’eau. Rossi regardait la scène bouche bée, quand un personnage d’apparence humaine émergea par une ouverture au sommet de l’engin. Il dévisagea le pêcheur pendant un instant, puis pointa son doigt vers lui, comme s’il voulait le montrer à une autre personne que Rossi ne pouvait pas voir, à l’intérieur de l’objet. Carlo Rossi n’était pas rassuré et prit la fuite. Un rayon de lumière verte passa encore au-dessus de sa tête, tandis qu’il ressentait comme une secousse électrique dans tout le corps. S’étant jeté à terre, il put voir l’objet s’élever et disparaître en direction de Viareggio. Rossi décida de ne parler à personne de ce qu’il avait vu. Il ne fut pas peu surpris quand, deux mois plus tard environ, le 15 septembre, alors qu’il gagnait son lieu de prédilection en fin de journée, un étranger le salua et lui demanda s’il n’avait pas vu « un avion, ou un autre engin volant au-dessus de la rivière »! L’inconnu, qui avait semblé l’attendre, était vêtu de bleu sombre, et son visage était très anguleux et son regard pénétrant. Il s’exprimait en italien, mais avec un fort accent, comme celui d’un Scandinave. Rossi, se sentant menacé, nia avoir vu quoi que ce soit. L’autre lui offrit alors une cigarette – comme le pêcheur n’en avait jamais vue, avec une marque dorée sur le côté. Sitôt qu’il en eut tiré une bouffée, il se sentit pris de vertiges et de nausées. Alors l’étranger lui arracha la cigarette, l’écrasa et la jeta dans la rivière! Puis il s’en alla sans demander son reste.

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/9/92/Man_in_black.jpg/180px-Man_in_black.jpg

 


nouvellevision.

L’affaire VARGINHA.

L'affaire VARGINHA. dans Extraterrestres varginha Une des affaires les plus incroyables de crash d’OVNI a eu lieu juste en bordure de la ville Brésilienne de Varginha, en avril 1997. Avec le concours de l’armée Brésilienne et ensuite des Etats-Unis, des extraterrestres la plupart blessés furent pourchassés en pleine ville devant témoins et certains furent abattus. Malgré le black-out sur ces événements, malgré les menaces sur les témoins et les enquêteurs leur récit à fait le tour du monde.

varginha2 dans Extraterrestres

En Avril 1997 plusieurs personnes sont témoins de l’écrasement violent d’un OVNI près de la ville de Varginha, au Brésil. Les pompiers municipaux, et ensuite l’armée, interviennent et s’interposent. Dans les jours qui suivent, d’autres personnes rencontrent des êtres non-terrestres tentant de se cacher ou de s’enfuir au quatre coins de la ville. L’armée, puis des agents en civils se livrent à une véritable traque, capturant voire tuant ces êtres, dont certains sont de toute évidence blessés. L’un d’entre eux est autopsié à l’hôpital de la ville, puis emmené en d’autres lieux. Les événements font grand bruit et sont rapportés par la télévision Mexicaine, puis font le tour du monde. En Mai 1997, un scientifique accusé d’avoir participé à l’autopsie des aliens décédés déclare qu’il ne pourra s’exprimer sur le sujet que dans quelques années. En Juin 1997, 15 témoins acceptent de parler et confirment l’implication de l’armée Brésilienne dans la capture des extra-terrestres. Un autre témoin rapporte qu’on lui a offert de l’argent pour se taire.

Le cas de Varginha est unique en plusieurs de ses aspects. C’est tout d’abord une chance extraordinaire pour beaucoup de chercheurs d’avoir pu travailler sur un cas actuel et solide. Des ufologues comme Stanton T. Friedman et John Carpenter, qui pour beaucoup sont en quelque sorte l’ »élite » de la discipline. Mais aussi pour des chercheurs Mexicains comme Ubirajara Franco Rodrigues et Vitorio Pacaccini qui furent les premiers à enquêter et firent connaître l’histoire. Des chercheurs comme Stanton T. Friedman qui est devenu un expert dans le cas légendaire de Roswell et savent comment fonctionne la machine à secret, ce qui se révèle essentiel en cette affaire et pour les recherches concernant le destin des aliens décédés et vivants qui auraient été transportés vers la base de Albrook au Panama.

varginha

 source : ufologie.net

Et évidement une video:

http://www.dailymotion.com/video/6Wev7qmDU61A4lR9

 

novellevision.

la terre ça chauffe |
Historia |
EXO-CONTACTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CEVENNES ET CAUSSES
| marjo
| Les Vétérans de Napoléon 1er